Une étude récente du cabinet Hewson Group intitulée "Les femmes, le sexe et le shopping" vient de révéler que les ventes de sextoys pourraient atteindre une quantité similaire à celles des smartphones d'ici 10 ans. Le nombre de sextoys pourrait alors atteindre globalement 400 millions.

On pense que les "produits de plaisir" seront vendus dans les rayons des supermarchés à coté de la lingerie. Des grandes marques et des bijoutiers fabriqueront aussi des produits. Ce phénomène à d'ailleurs déjà commencé puisque l'on trouve actuellement des anneaux et lubrifiants dans les supermarchés et qu'il existe déjà des sextoys qui ressemblent à des bijoux (Goutte d'Ô, Rosebud,...).

L'étude montre que dans le passé, la vente de sextoys est restée confidentielle car ces produits avaient une image assez sordide véhiculée par la pornographie principalement masculine. Mais ceci a beaucoup évolué car aujourd'hui, 40% des femmes anglaises de moins de 30 ans sondées disent regarder régulièrement des vidéos pornographiques sur Internet. 35 à 40% des femmes de 18 à 65 ans déclarent utiliser un sextoy. Il se vend aujourd'hui environ 4 millions de sextoys par an aux Royaume-Unis.

D'après les auteurs de l'étude, le fait que les femmes utilisent la pornographie démontre que le stréréotype selon lequel les femmes associent le sexe à l'amour est tombé et que finalement, ce que les femmes cherchent dans la pornographie n'est pas si différents de ce que cherchent les hommes.

On estime que les personnes ayant un salaire au dessus de la moyenne sont prêtes à dépenser 200£ (environ 230€) par an pour ce type de produits.

Cette explosion des ventes s'explique par plusieurs facteurs:

- Depuis une trentaine d'années, avec la libération sexuelle et la prise de pouvoir des femmes au travail et à la maison, celles-ci ont développé un désir fort d'améliorer et de contrôler leur vie sexuelle. L'augmentation des ventes de sextoys est l'image de leur émancipation. Plus de 60% d'entre elles trouvent l'idée d'acheter un sextoy excitante.

- Des célébrités telles que Teri Hatcher, Eva Longoria ou Halle Berry ainsi que la série "Sex and the city" ont beaucoup participé à la démocratisation de ces produits ainsi qu'à lever certains tabous à leur sujet.


Aujourd'hui, le marché des sextoys pèse environ 6 milliards d'euros et pourrait atteindre 45 milliards d'ici 2020.